« J’aurais préféré vivre » de Thierry Cohen

jauraispreferevivrethierrycohenl1.jpg

Quelle déception !!! 

On m’en avait dit que de bonnes choses, que c’était un livre formidable et que vraiment, c’était une leçon de vie ! 

Et bien moi, je me suis ennuyée ! 

Mais alors tellement ennuyée, que je me suis même demandée comment j’avais fait pour le terminer ! On tourne en rond autour d’une histoire qui n’a ni queue, ni tête. 

Bon commençons par le commencement ! 

L’histoire : 

« Le jour de ses 20 ans, Jeremy se suicide. Victoria, son amour d’enfance, celle qu’il considère comme son âme sœur, vient de lui annoncer qu’elle se mariait à un autre.  

Un an plus tard, Jeremy se réveille en compagnie de Victoria. Il ne comprend pas: Est-il au paradis? A-t-il raté son suicide? Victoria confirme cette dernière hypothèse lui apprend qu’ils vivent ensemble depuis plusieurs mois. Jeremy est sans doute victime d’une crise d’amnésie liée à l’anniversaire de sa tentative de suicide. Cependant, il ne se reconnaît pas du tout dans les souvenirs récents que Victoria évoque… Que croire dès lors? » 

Bon parti comme ça, je vous l’admets le livre a l’air extrêmement intéressant et il est vrai que le suicide est rarement traité dans les livres bien que très présent à notre époque. 

Et puis que représente ce réveil, est il comme le phœnix qui renaît de ses cendres ? Est-ce une deuxième chance que lui donne la vie ? 

Bref, intriguée comme j’étais, je me suis lancée et je me suis retrouvée à lire un livre qui ne me passionnait pas du tout ! Le livre est mal écrit, pour ma part, l’auteur a voulu donner une drôle d’âme à ce livre et je trouve qu’il en ressort quelque chose de fade, de pas très net et d’un peu trop lisse. 

Comme je vous le disais plus haut, l’histoire tourne en rond et la seule chose que je voulais savoir, c’était comment cela se terminait. Et là patatras, du rocambolesque qui fait presque sourire… 

Mais ce qui m’étonne c’est que ce livre a obtenu le Grand Prix Jean d’Ormesson en 2007, prix récompensant un roman pour sa capacité à défendre la langue française. Cela ne m’étonne pas dans le sens ou il n’aurait pas du recevoir cette récompense, mais dans le fait que je ne comprends pas du tout ce livre. 

Beaucoup font l’éloge dans livre qui traite du suicide chez les jeunes selon une approche originale, entre l’histoire d’amour et le thriller psychologique. Mais le suicide n’est pas assez mis en avant et c’est plutôt une histoire étrange et mystique qui est ici racontée. 

 

Bref, je vous conseille tout de même de le lire, juste pour vous faire votre opinion. 

 

Quand a moi, je suis actuellement en pleine lecture et je vous en reparle bientôt… 

 

Bonne lecture à vous !!! 

Derniers commentaires

Articles récents

« Sept jours pour une éternité » de Marc Levy

Bon, on ne présente plus M. Levy qui est devenu, en peu de temps, un des auteurs français contemporains les plus vendus dans le monde.

Bien entendu, et comme beaucoup de personnes autour de moi, j’ai lu pratiquement tous les livres que ce monsieur a écrit, même si depuis quelques temps, ses histoires ne m’attiraient plus, car il était devenu trop commercial et le fait de sortir un livre par an me laissait perplexe. Déçue par la suite de « Et si c’était vrai… », « Vous revoir », j’avais, je l’avoue laissé de « coté » cet auteur.

Seulement, un soir, n’ayant plus de bouquin à me mettre sous la dent, je décidais d’aller faire un tour du coté de la bibliothèque de ma mère, qui entre nous est égayé de livre de tout genre. Je tombais sur ce livre avec comme quatrième de couverture ceci :

levy.jpg

« Il a le charme du diable. Elle a la force des anges. Pour mettre un terme à leur éternelle rivalité, Dieu et Lucifer se sont lancés un ultime défi. Ils envoient en mission leurs deux meilleurs agents. Lucas et Zofia auront sept jours sur terre pour faire triompher leur camp, décidant de qui du Bien ou du Mal gouvernera les hommes… En organisant ce pari absurde, Dieu et Lucifer avaient tout prévu, sauf une chose… Que l’ange et le démon se rencontreraient… »

Hum Hum ! Intéressant ! Le bien, le mal, ce qui régit la terre en quelque sorte ! Voila qui devenait intéressant !

J’avoue mettre littéralement plongé dans ce bouquin, terminé en deux jours et qui m’a passionné. Tous les éléments que j’aime y sont : une belle histoire, de l’amitié, de l’action et l’amour….

Ha ! L’amour ! Mon coté fleur bleu étant subitement ressorti lors de la lecture de ce livre, je me sentais bien avec ses personnages qui m’ont fait craquer.

Une belle histoire d’amour comme je les aime !

Sur le plan littéraire, c’est un bouquin bien écrit, du Levy bien entendu, même si l’histoire est longue à se mettre en place. Il y a quelques rebondissements, mais rien de bien grandiose. Disons que c’est un livre à lire en vacances pour se détendre et passer un bon moment.

Donc pour résumer, un bouquin qui fait plaisir à lire mais où il ne faut pas s’attendre à être surpris et émus.

Bonne lecture à vous !!


« Le Jardin des secrets » de Kate Morton

Aux premiers abords, il est vrai que ce livre ne me paraissait pas intéressant. C’est que la couverture, de France Loisir ou non, ne me donnait vraiment pas envie de le lire.

  Le jardin des secrets

Cette mauvaise intuition a failli me faire perdre un grand moment de lecture… 

En effet, dès les premières pages, on est, de suite, plongé dans l’histoire, à savoir, celle de Nell qui vient de mourir et dont la petite fille décide de continuer les recherches sur son passé après avoir reçu en héritage un cottage des plus mystérieux se trouvant en Angleterre alors qu’elle habite l’Australie. 

Bon, j’avoue, j’ai vraiment eu peur d’être tombée sur un bouquin sur une histoire de famille des plus ennuyeuses et des personnages sans vraiment d’âmes.

Mais dans ce cas, ce fut totalement le contraire, on s’accroche à chaque personnage, même si ma préférence va à Eliza, et on est investit dans l’histoire de famille des plus rocambolesque et la fin nous surprend par son originalité.

 Kate Morton

L’auteur, Kate Morton, est une Australienne née en 1976 dans une famille de trois filles dont elle est l’aînée. Elle a grandit à Tamborine Mountain où elle adorait créé des jeux pour ses petites soeurs. Elle a écrit son premier roman « La maison de Riverton » en 2007 et son second roman, le bien nommé « Le jardin des secrets », en 2008. Elle est actuellement entrain d’écrire un nouveau roman intitulé : « The Distant Hours ».

C’est un livre très bien écrit, où l’on passe d’une époque à une autre sans grande difficulté, où on se sent tout de suite envahi par nos trois héroïnes et d’où on ne ressort pas tout à fait la même.

Je vous le conseille expressémentt !!

Quand à moi, je recherche ses autres livres et je vous en fait part très prochainement !!

Bonne lecture à vous !!!

Liens : http://www.katemorton.com/

Articles plus anciens

Prologue

L'atelier d'écriture |
Chroniques de Vampires par ... |
Philosopher en Terminale |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Souvenirs d'écrivain
| Vivre
| Éditions du tanka francophone